espace client icon icon main nav caret FAQ
Je choisis Enercoop

Le One Planet Summit à Paris écoutera t-il la volonté des citoyens ?

Enercoop one planet summit
En juillet dernier, Emmanuel Macron a annoncé la tenue d’un nouveau sommet climat en France le 12 décembre 2017 : le One Planet Summit. Deux ans après la COP21, et quelques semaines après la COP23, cet événement accueillera près de 100 chefs d'Etats et gouvernements, ONG, collectivités territoriales et entreprises, mobilisés autour de la recherche de financements pour accélérer la lutte contre le réchauffement climatique.

Après la lenteur des négociations de la COP23 qui visaient principalement à préparer la COP24 de 2018, Laurence Tubiana, présidente d’European Climate Foundation et ancienne ambassadrice de la France pour les négociations climatiques lors de la COP21 en 2015 a déclaré au sujet du projet initié par l’Elysée :

« Au One Planet Summit, il ne s’agira pas de défendre l’Accord de Paris mais de le mettre en mouvement et de le faire entrer dans l’économie réelle ».

En effet, les objectifs de ce sommet sont nombreux et s’articulent autour des problématiques financières : comment soutenir la transition énergétique des territoires, avancer vers l’économie bas carbone et l’adaptation au changement climatique, mobiliser les financements publics et verdir la finance privée ?

C’est en effet le secteur financier qui rendra possible l’accélération de la décarbonation de l’économie selon le secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres.

La mise en place d’actions concrètes qui engageront l’ensemble des acteurs publics et privés est donc attendue.


Les énergies renouvelables comme solution

D'après la récente enquête de Harris Interactive sur "Le rapport des Français à l'énergie", pour agir dans le bon sens en matière d’énergie, les Français font avant tout confiance aux coopératives citoyennes (78%) et à l’ADEME (71%), mais aussi, de manière un peu plus nuancée, aux ONG / associations (66%) et aux régies locales (64%).

Aujourd'hui, on sait qu'il est possible d’atteindre le 100 % renouvelable en France dès 2050 avec la fermeture de la dernière centrale nucléaire en 2035 et en sortant des énergies fossiles comme l'annonce l'association Négawatt dans son scénario 2017-2050.

Certains pays ont d’ailleurs déjà bien avancé dans leur transition énergétique comme le Danemark, qui, d’ici 2022 devrait atteindre les 70 % de sa production d'électricité en énergies renouvelables variables.

De l’autre côté de l’Atlantique,le Costa Rica a annoncé le 17 novembre dernier que 99,62% de son électricité produite en 2017 étaient issus de ses cinq sources d’énergie renouvelable.

Mais de son côté, la France a pris du retard dans sa transition, le développement des énergies renouvelables est à la traîne et la prépondérance du nucléaire reste bien réelle.

Plus largement, le modèle d’Enercoop, inscrit dans la dynamique de l’énergie citoyenne, représente une solution concrète pour la finance climat, permettant de faire adhérer et financer la transition énergétique par et pour les citoyens. Grâce à l’engagement local direct dans les projets, les citoyens profitent directement des retombées sociales, économiques et environnementales.

Enercoop en tant que coopérative fournisseur d’électricité, propose une solution concrète pour développer les énergies renouvelables sur l'ensemble du territoire français. La réappropriation citoyenne de l'énergie est au cœur du projet des 10 coopératives qui forment le réseau Enercoop. Aujourd’hui, en tant que citoyen, vous pouvez faire le choix d’une consommation électrique 100 % renouvelable et ainsi vous engager dans la promotion des énergies renouvelables et citoyennes en France !

« Depuis dix ans, Enercoop fournit à ses clients une électricité 100% renouvelable, sans recours au nucléaire ni aux énergies fossiles. Notre réseau de coopératives s’appuie sur plus d’une centaine de producteurs indépendants dans l’hydraulique, l’éolien, le photovoltaïque et la biomasse. Notre modèle est pérenne et il est grand temps aujourd’hui, en France et dans le monde, de stopper le développement des parcs nucléaires et fossiles et de diriger les investissements vers des énergies renouvelables qui sont matures, économiquement rentables et efficaces ».

Emmanuel Soulias, Directeur Général d’Enercoop.