espace client icon icon main nav caret FAQ
Je choisis Enercoop

Décrypter l'énergie : La méthanisation est-elle synonyme d’intensification de l’agriculture et de pollutions ?

La méthanisation suggère des évolutions dans les pratiques agricoles, et modifie ainsi l’équilibre de l’agrosystème existant. Comment cet agrosystème évolue-t-il ? Devient-il nécessairement plus intensif ? Quelles incidences sur la fertilité des sols ? Sur les choix culturaux ? Sur le bilan environnemental global de l’exploitation ? Des retours de terrain et des études importantes menées ces dernières années nous donnent des éléments de compréhension et des premières réponses pour approfondir ces enjeux.

Comment mener une transition énergétique en phase avec une transition agricole et alimentaire ? C'est le pari du travail collectif mené par Enercoop, Terre de liens et Energie Partagée : donner des clés de réponse pour comprendre les liens entre ces deux indispensables transitions, et avant tout montrer que celles-ci peuvent se renforcer, mais sous certaines conditions ! Découvrez chaque semaine un nouvel article pour mieux comprendre les différentes façons de produire de l'électricité dans une ferme.

En quelques mots

Afin d’évaluer l’impact du développement de la méthanisation sur les exploitations agricoles, cet article présente les résultats de l’étude MéthaLAE. Cette étude est la seule qui ait à ce jour posé les bases d’une comparaison entre « l’avant » et « l’après méthanisation » pour les systèmes agricoles.
Au regard de l’ensemble des retours des agricultrices et agriculteurs sondés dans cette étude, la méthanisation représente avant tout un levier vers le développement d’une agriculture plus écologique.
Certaines situations, telles que le développement possible de cultures dédiées à la production d’énergie, nécessitent cependant de la vigilance afin d’éviter une utilisation peu vertueuse et non durable de la méthanisation.


L’intensification de l’agriculture désigne des pratiques visant l’augmentation de la production agricole au regard du temps de travail, des investissements, et de la surface travaillée. Elle se base sur des moyens mécaniques importants et l’usage de produits phytosanitaires. En élevage, l’intensification se traduit par une plus forte densité d’animaux en bâtiments fermés et l’utilisation d’aliments produits hors exploitation. L’épandage des déjections doit se faire sur les surfaces de tiers. Peut-on dire, aujourd’hui, que la méthanisation accélère ces phénomènes d’intensification de l’agriculture ?

La méthanisation : quel impact sur les exploitations ? Allons-nous vers une méthanisation plus végétale ? Quels sont les points de vigilance ?

Pour lire la suite de cet article, rendez-vous sur le site de Décrypter l'énergie !