espace client icon icon main nav caret FAQ
Je choisis Enercoop

Êtes-vous incollable en recyclage ?

Le 18 mars 2020 marque la 3eme édition de la journée mondiale du recyclage, créée par le Bureau International du Recyclage. Son but ? Sensibiliser aux enjeux du recyclage. Alors que la quantité de déchets en France par personne a doublé en près de 40 ans, savoir jeter devient un art. A vous de savoir en devenir un artiste !

Avez-vous les bases ?

Selon les consignes que nous connaissons tous et toutes, il y a un bac pour les ordures ménagères, un bac pour le verre, un bac pour les emballages à déposer en vrac (briques, carton, plastique, métal) et pour les papiers (journaux, magazines, livres, cahiers, enveloppes…). Comme la couleur des bacs et les consignes de tri peuvent varier d’une commune à l’autre, le meilleur moyen de ne pas se tromper est de télécharger une appli qui vous dira exactement quoi faire de ce que vous voulez jeter : Le guide du tri.
Quelques grandes lignes pour commencer les révisions :

  • Verre : bouteilles, pots, bocaux de toutes tailles : à vider avant, mais pas besoin de les laver. Ne sont pas concernés : La vaisselle, les plats en verre et les miroirs.
  • Emballages en papier ou en carton : boîtes de céréales, de pizza (non tachées), briques alimentaires, livres, cahiers… On ne les dépose bien séparés dans la poubelle de tri, ou dans un sac en carton ouvert, mais surtout pas de sac plastique !
  • Emballages en métal : canettes, boîtes de conserve, aérosols, barquettes en aluminium (rincées) et couvercles en métal ;
  • Bouteilles et flacons en plastique : bouteilles d’eau et d’huile, flacons de cosmétique… Depuis peu, certaines communes testent l’extension des consignes de tri et récupèrent tous les plastiques dans le bac de recyclage. A vérifier avant de faire votre tri.

Est ce que je recycle une lampe, un grille-pain ou des médicaments ?

La réponse est oui ! Ces déchets plus occasionnels ont eux aussi leur filière de recyclage, mais impliquent parfois une action un peu plus poussée de votre part. Heureusement, de plus en plus de points de collecte existent ! Détails avec cette liste réalisée par l’Info Durable.

  • Lampes : les lampes fluocompactes et à LED et les lampes halogènes doivent être apportées dans les points de collecte prévus à cet effet dans certains magasins ou directement chez le distributeur qui a pour obligation de reprendre une lampe usagée lors de l’achat d’une lampe neuve.
  • Appareils électriques et électroniques : on les ramène chez le distributeur qui doit reprendre un équipement usagé lors de l’achat d’un appareil neuf. On veille aux collectes éventuellement organisées par notre collectivité. Si ces appareils fonctionnent encore, pourquoi ne pas les donner à des associations ou à des entreprises d’insertion (Emmaüs, ressourceries de sa région, ENVIE…) ?
  • Vêtements et chaussures : on apporte ses vêtements, ses chaussures et son linge de maison dans les différentes bornes de collecte : la plateforme La Fibre du tri a répertorié celles-ci à cette adresse. Ils ne doivent pas être souillés et/ou humides. On pense aussi au don à des associations ou à la vente en ligne.
  • Piles : on dépose ses piles dans les points de collecte prévus à cet effet chez les distributeurs, dans les déchetteries mais aussi dans des mairies, des écoles et même des entreprises.
  • Médicaments : périmés ou non, on ramène ses médicaments en pharmacie, et ses radios également.
  • Encombrants : on vérifie les jours d’enlèvement prévus avec sa commune sur le site de sa mairie.


Ces objets que vous pensiez bons pour la poubelle normale et qui se recyclent

Vous pensiez savoir où jeter les quatre types d’objet ci-dessous ? Vous n’êtes pas encore maître trieur. Mais vous pouvez vous rattraper.

  • Les brosses à dents : Cela peut paraître surprenant, surtout avec les nouvelles formes de brosses qui font leur apparition, mais votre brosse à dent peut finir ailleurs qu’en décharge ! Ce « déchet plastique complexe » n’est recyclable que depuis quelques années et des points de collectes adaptés existent pour permettre au plastique d’être recyclé. Certaines marques s’associent même pour créer une filière de recyclage spécialisée dans les brosses à dents et les tubes de dentifrice. Il existe actuellement 625 points de collectes en France. Pour trouver le vôtre, cliquez ici.
  • Les montres : Nous avons tous ce tiroir avec plusieurs montres cassées à l’intérieur. Il est temps de la recycler, et ce quasiment sans effort ! L’organisme de recyclage et de bijoux Eco-Tempo. Il est possible de recycler sa montre gratuitement sur le site d’Eco-Tempo en faisant la demande d’une enveloppe prépayée par internet où en se rendant directement dans l’un des nombreux points de collecte existant en France (ici).
  • Les téléphones : Victimes de la mode ou de l’obsolescence programmée, ils ont tendance à s’accumuler dans le même tiroir. Jetez un œil sur le site internet jedonnemontelephone.fr vous permet de recycler votre mobile. S’ils sont encore en état de marche vous pouvez les revendre à des entreprises qui les reconditionnent ou qui en récupèrent les matériaux et composants pour d’autres téléphones. Et pour le prochain, envisagez de l’acheter de seconde main.
  • Les sextoys : C’est insolite mais ça vaut le coup d’en parler. L’enseigne Passage du Désir a choisi de s’associer avec l’organisme Ecosystem pour recycler vos sextoys. Une fois récupérés - dans l'une de leurs huit boutiques en France -, les jouets sexuels seront recyclés en équipements électroménagers, en pare-chocs de voitures ou encore en mobiliers de jardin. En outre, un euro est reversé à chaque objet collecté à l'association Cœur de Forêt qui agit pour la protection des espaces verts, la reforestation et le développement de filières de commerces équitables.

Vous voilà maintenant ceinture noire de recyclage ! Mais tout comme la meilleure énergie est celle que l’on ne consomme pas, le meilleur déchet est bien celui que l’on ne produit pas !