espace client icon icon main nav caret FAQ
Je choisis Enercoop

Le projet son Enercoop – Le courant passe entre la coopérative et le monde de la musique

Les salles de concert et festivals français entament eux-aussi leur transition énergétique, et ils le font avec Enercoop. Il faut bien se faire à l’idée : produire un concert, jouer de la musique, pour des dizaines, centaines ou milliers de personnes, ça pollue. Mais il existe une solution pour que le son qui sorte des enceintes d’un festival ou d’une salle de concert soit propulsé par une énergie nouvelle : l’électricité 100 % renouvelable d’Enercoop.

Des actions qui résonnent...

… et qui sonnent comme une évidence : on peut faire en sorte que l’électricité utilisée pour nous faire danser soit la plus propre possible. Ça, c’est le boulot d’Enercoop depuis 2005 : produire une électricité issue de sources d’énergie 100% renouvelables, sur une forme coopérative, avec une logique de circuit court. Solaire, éolien, hydraulique. Soleil, vent, eau. Si c’est une bonne base pour amener une énergie nouvelle dans les foyers, c’est évidemment la promesse d’un son différent !

2018 : les premières salles veulent le son Enercoop

Le 28 février 2018, c’est l’Aéronef, salle de concert incontournable à Lille, qui est passée à l’électricité 100% renouvelable. C’est l’un des exemples les plus récents d’une longue série : le milieu de la musique et du spectacle vivant, ces dernières années, prend conscience qu’il a un rôle à jouer. Dans les deux sens du terme : en choisissant un fournisseur d’électricité responsable pour réduire son impact sur l’environnement, et en montrant l’exemple à son public. Le Trabendo, à Paris, tourne désormais au son Enercoop, au même titre que le passionnant festival “vegan pop” Smmmile, - mais aussi Le Petit Bain, Le Glazart, l’écosystème Darwin et son Climax Festival, Le Tetris, le Hasard Ludique...

Les festivals rejoignent le mouvement

Les concerts de plein air peuvent aussi proposer un moment festif à l’énergie vraiment verte ! Ils sont de plus en plus nombreux à rejoindre Enercoop pour proposer un son vraiment différent et allégé en CO2 : l’éco-mobilisatione Climax festival à Darwin (Bordeaux), l’engagé Cabaret Vert à Charleville Mézières, le Buffalo Beats, le Horizons Open Seas, ou encore le festival de la langue bretonne Gouel broadel ar brezhoneg. Et cette année, le festival parisien We Love Green a choisi d’alimenter 50 % de son festival grâce à l’énergie 100 % renouvelable d’Enercoop.

Tendez l’oreille : il se peut même que vous sentiez la différence !

Au‐delà de la production d’énergie, les 11 coopératives du réseau Enercoop à travers la France jouent la carte de la gouvernance partagée sur le principe de structures décentralisées, et accompagnent tous types de projets durables partout sur le territoire français. Enercoop, en juin 2019, c’est 78 000 clients, 41 000 sociétaires, 242 producteurs et 180 salariés. Des gens qui travaillent d’arrache‐pied pour que les entreprises près de chez vous puissent se développer et innover en respectant l’environnement, pour que les associations et les structures à impact social et environnemental puissent avoir le choix d’être totalement alignées avec leurs valeurs. Alors pour que le son que l’on écoute, en concert comme au quotidien, soit réellement le son de la transition, faire en sorte que la nature soit la première supportrice de vos choix musicaux, c’est déjà un excellent début. Ensuite, il ne vous reste plus qu’à tester le son “powered by Enercoop”, certifié “son le plus cool” par de plus en plus d’acteurs de la musique en France !