espace client icon icon main nav caret FAQ
Je choisis Enercoop

Enercoop réagit face aux annonces du gouvernement sur le nucléaire

Alors que le gouvernement d'Emmanuel Macron s'était engagé à suivre la Loi de 2015 sur la Transition Énergétique et donc à ramener de 75% à 50% la part du nucléaire d'ici à 2025 en France, Nicolas Hulot a annoncé ce matin qu’il sera « difficile » d’atteindre un tel objectif.

“Si l'on veut maintenir la date de 2025 pour ramener dans le mix énergétique le nucléaire à 50%, ça se fera au détriment de nos objectifs climatiques. Et ça se fera au détriment de la fermeture des centrales à charbon et probablement que si l'on voulait s'acharner sur cette date, il faudrait même rouvrir d'autres centrales thermiques", a souligné Nicolas Hulot.

Enercoop, en tant que fournisseur d'électricité 100% renouvelable et coopérative et qu'acteur majeur de la transition énergétique en France, rappelle que le gouvernement ne peut faire l'impasse sur les énergies renouvelables. En pleine COP23, la France se doit de montrer l'exemple et doit miser sur le développement des énergies non polluantes et non émettrices de CO2.

"En dépit d'un développement inédit dans le monde entier des productions électriques solaires et éoliennes, lié à une maturité technologique et financière aujourd'hui compétitives, la France reste engluée dans le piège nucléaire et est en train de rater l'opportunité d'une réelle transition énergétique porteuse de valeurs économiques, environnementales et sociales. La transition énergétique sera plus que jamais citoyenne ou ne sera pas, et Enercoop ainsi qu'Énergie Partagée proposent aujourd'hui des leviers concrets pour sortir des énergies fossiles et fissiles en investissant et en consommant une énergie 100% renouvelable" réagit Emmanuel Soulias, directeur général d'Enercoop.

Selon le récent « scénario de transition énergétique » publié par négaWatt - association composée d’experts et praticiens de l’énergie - la France pourrait passer à 100 % d’énergies renouvelables d’ici à 2050. Le scénario négaWatt mise en effet sur une baisse de 50% de la consommation d’énergie entre 2015 et 2050 et ceci grâce à l’efficacité des appareils mais également, et surtout, grâce à la sobriété des comportements.