Trouver des points
de comparaison

Savoir combien de kWh nous consommons, à première vue ça n’est pas très parlant. Pour comprendre quel type de consommateur nous sommes, deux solutions : suivre l’évolution de sa consommation sur plusieurs saisons et la comparer à des valeurs standards, des moyennes. Et pour pouvoir le faire de manière pertinente, il faut alors prendre en compte les paramètres extérieurs qui influencent directement nos consommations.

60 %

Le chauffage représentant en moyenne 60% de nos dépenses énergétiques, la consommation d’électricité est dépendante de la température extérieure. Or, en fonction des années, le climat n’est pas forcément le même, les hivers plus ou moins rudes, et pour maintenir un foyer à une certaine température (disons 19°), il faudra consommer plus ou moins d’énergie. Notre consommation d’électricité dépend donc de la température extérieure, et il est important de le noter pour pouvoir comparer des consommations d’une saison à l’autre.

Le DJU

On fait alors intervenir l’unité de calcul thermique, les degrés jours unifiés (DJU), qui sert de base aux calculs thermiques en fonction de la sévérité du climat. Les DJU servent à évaluer la rigueur du climat local, mais aussi à comparer objectivement la consommation d’énergie d’un foyer, en rendant les années comparables entres elles.  Il s’agit en effet de la différence entre la température extérieure du jour observé (moyenne des températures minimales et maximale) et une température intérieure de référence, habituellement 18°. Le degré jour de chauffe (DJC) correspond à la situation où la température moyenne de la journée est inférieure à la température de référence, typiquement en hiver.

Le DJU
Comment ça marche ?

Théorie

Il est possible de “corriger” la valeur de nos consommations d’électricité, afin d’obtenir une valeur de consommation pour un climat constant. Par exemple, on prend le DJU de l’hiver 2020 (DJU de référence), le DJU de l’hiver 2021 (DJU de la période considérée), et la consommation corrigée sera la consommation que j’aurais eu en hiver 2021 si le climat avait été le même que celui de 2020. 

Application

Par exemple, le DJU de l’hiver 2020 à Paris (décembre 2020, janvier et février 2021) est de 1202. Le DJU de l’hiver 2021 à Paris (décembre 2021, janvier et février 2022) est de 1150. En prenant un foyer qui a consommer pendant ces 3 mois d’hiver 2021 1500 kWh, sa consommation d’électricité corrigée sera alors celle de l'image ci-dessus. Je peux alors vérifier si cette consommation est supérieure ou non à celle de l’année précédente et en déduire si j’utilise plus d’électricité.

Se comparer
à d'autres consommateurs

L’image ci-contre est extraite d’un rapport MonSuiviConso, qui est un rapport proposé à nos clients. Ce module propose de comparer les consommations saisonnières de deux années successives. On peut donc constater que la consommation d'électricité a eu tendance à augmenter entre 2021 et 2022, puisque la consommation en bleu, qui correspond à la consommation électrique corrigée par rapport au climat de la première année, et plus élevée que celle en gris (consommation électrique de la première année), sauf pour le printemps.

Une autre façon d’analyser sa consommation est de la comparer à des foyers similaires. Toujours dans le rapport MonSuiviConso, il est proposé un module qui place la consommation du client sur une échelle de valeurs moyennes nationales.

L’échelle de valeurs annuelles présentée dans le rapport met en évidence 5 typologies de foyers, en distinguant deux cas de figures systématiquement : eau chaude sanitaire (ECS) & chauffage non-électriques (échelle du haut), ou ECS & chauffage électriques (échelle du bas).

Bien évidemment, ces valeurs ne sont qu’indicatives et ne permettent pas de refléter toutes les situations possibles. Ces valeurs varient cependant en fonction de la zone climatique où se situe le logement : la zone H1 (climat semi-continental), la zone H2 (climat océanique) et la zone H3 (climat méditerranéen).

Ces valeurs de consommation sont regroupées dans le tableau ci-dessous.

Comparer ma consommation à des foyers similaires

Grâce à ces moyennes de consommation, calculez combien consommerait en moyenne un foyer comparable au vôtre, et faites-vous une première idée de votre niveau de consommation. Utilisez l'aide dans le paragraphe suivant pour ajuster cette estimation.

Ajuster pour comparer

Il est important aussi de pouvoir ajuster les valeurs de comparaison du tableau ci-dessus en fonction des différentes situations personnelles. Ainsi on peut se souvenir qu’en moyenne :

À retenir

- la consommation d’un occupant supplémentaire dans un foyer chauffé autrement qu’à l’électricité est de 300 kWh/an
-
la consommation d’un occupant supplémentaire dans un foyer chauffé à l’électricité est de 600 kWh/an
-
la consommation d’un ballon d’eau chaude électrique est de 1600 kWh/an
-
la consommation d’un véhicule électrique est de 2500 kWh/an

Il suffit alors d’ajouter ou de retrancher les valeurs de consommation en fonction de votre situation.

Exemple

Par exemple, si votre foyer est chauffé au gaz, mais que votre ballon d’eau chaude est électrique, il vous suffira de rajouter 1 600 kWh/an aux valeurs du tableau pour le chauffage non électrique.
De même, si vous possédez un véhicule électrique, vous pourrez ajuster les valeurs du tableau en additionnant 2 275 kWh/an à toutes les valeurs de l’échelle.

Si au contraire, vous habitez une maison située à Paris (zone climatique H1) de 100 m² chauffée à l’électricité mais que votre foyer ne compte que 3 personnes au lieu de 4 comme présenté sur l’échelle, la valeur de comparaison qui vous concerne sera donnée par 11500 kWh/an – 600 kWh/an, soit finalement 10 900 kWh/an.

Voici donc des premières pistes pour pouvoir comprendre et analyser sa consommation, en ayant en tête l’envie de réduire ses consommations ou de continuer à y donner de l'attention. Comme vous le savez, il est plus qu'important de repenser nos modes de consommation et de réduire considérablement nos consommations énergétiques, y compris lorsque cette énergie est verte (car celle-ci n'est pas dénuée d'impact sur l'environnement et sur l'humain).

DÉCOUVREZ LES AUTRES THÉMATIQUES !

La rénovation

Je découvre

Les luminaires

Je découvre

Le confort
thermique

Je découvre

VISITEZ LE RESTE DE LA BWATT !