Publié le mercredi 21 avril 2021

Haute Lande, territoire à énergie positive producteur pour Enercoop

Vue sur Esource et ses centrales solaires citoyennes - crédit photo : Lycia Walter - Enercoop Nouvelle-Aquitaine

A Escource et dans le reste de la Haute Lande, on s’engage pour la transition énergétique en pensant avant tout aux intérêts du territoire. De la production d’énergies renouvelables à la rénovation du bâtiment, élu.e.s, citoyen.ne.s et entreprises de l’énergie se sont réunis pour préserver les ressources naturelles répondant à leurs besoins énergétiques. Parmi elles : le soleil !

Garder la maîtrise de la transition énergétique locale

Quand des opérateurs étrangers ont sollicité le maire d'Escource Patrick Sabin et d'autres élu.e.s aux alentours, pour installer des champs photovoltaïques et éoliennes à la place de la forêt dévastée par la tempête Klaus en 2009, ces derniers ont décidé d'agir en faveur d'une transition énergétique en cohérence avec les intérêts du territoire. Mais quelle alternative proposer ?

Patrick Sabin, maire d'Escource et président de la SEM TEPOS de la Haute Lande, entouré de salariés d'Enercoop Nouvelle-Aquitaine - crédit photo : Lycia Walter - Enercoop Nouvelle-Aquitaine

Pour instaurer une démocratie énergétique locale, les collectivités membres de la communauté de communes de la Haute Lande ont ainsi monté en 2015 une société d'économie mixte (SEM) en partenariat avec des entreprises locales du monde de l'énergie (Valorem et Base Innovation) et des citoyens de leur territoire (qui possèdent 25 % du capital de la SEM, une première en France). Reconnu Territoire à Energie POSitive (TEPOS), l'ensemble des membres de la communauté de communes Cœur Haute Lande s'engage sur tous les champs de la transition énergétique. A ce jour : installation de 32 centrales photovoltaïques réparties sur 11 communes (Escource, Labouheyre, Pissos...), création d'un guichet unique d'accompagnement pour la rénovation énergétique et soutien à l'autoconsommation individuelle et collective.

La logique est simple : bénéficier directement des revenus des projets d’énergies renouvelables et les utiliser ensuite pour financer la transition énergétique au niveau local. Un Territoire à Energie POSitive respectant les principes suivants :

  • Réduction des consommations énergétiques locales
  • Limitation de la dépendance aux ressources extérieures au territoire
  • Adaptation des réseaux de transport et de stockage de l’énergie
  • Mise en place d’une démocratie énergétique locale

Centrale solaire de la grande salle des fêtes - crédit photo : Lycia Walter - Enercoop Nouvelle-Aquitaine

Changer le système avec Enercoop

Depuis 2018, la SEM du TEPOS de la Haute Lande vend à Enercoop la production électrique de deux de ses toitures photovoltaïques citoyennes, d’une puissance installée de 9 kWc chacune et situées à Escource. Un point commun entre ce producteur et Enercoop : l'implication citoyenne dans les actions de production et de transition énergétique.

L’ancrage local et le modèle coopératif d’Enercoop ont convaincu Patrick Sabin et les autres membres de la SEM, au point que celle-ci est entrée au Conseil d’Administration d’Enercoop Nouvelle-Aquitaine en 2020 afin d’y représenter et faire entendre la voix des producteurs régionaux d’Enercoop.

« Avec Enercoop Nouvelle-Aquitaine, on sait qu’on fait affaire à un acteur local, qui connaît le territoire et sait constamment s’adapter aux collectivités, professionnels et collectifs citoyens qui souhaitent s’engager dans des projets de production d’énergies renouvelables, contrairement aux acteurs industriels classiques. Une coopérative citoyenne sera plus à même de faire du « sur-mesure » qu’un opérateur national. » confirme Patrick Sabin, bien déterminé à faire grandir cette coopération d'intérêt collectif.

Retrouvez notre voyage landais dans « Haute Lande à énergie positive », le deuxième épisode de notre web-série « À Contre Courant » :


Retrouvez toutesles actualités Enercoop