Publié le jeudi 7 septembre 2023

Se former pour accompagner
Les ménages en situation de précarité énergétique

Être en capacité de repérer les ménages en situation de précarité énergétique et les accompagner dans l’objectif d’améliorer leur confort, c'est la mission que se donnent différents corps de métiers : éducateur-rices, chargé-es de visite du programmes SLIME,...

Un kaléïdoscope de métiers pour un sujet précis : accompagner les ménages en situation de précarité énergétique. L'organisme de formation Enercoop Languedoc-Roussillon a réalisé sa première session grâce aux formateurs experts du secteur : Le Gefosat - spécialiste de la précarité énergétique et maitrise de l'énergie dans l'Hérault. Ce dernier fait partie artie d’un groupement de formateur-rices composé de Quercy Energies et du CREAQ sur un territoire qui couvre l’Occitanie et la Nouvelle Aquitaine.

Nous avons rencontré Elisabeth Lansac, élève de la première promotion qui témoigne de son expérience.

Que fais-tu dans la vie ?

Depuis 2 mois et demi je travaille au sein du Centre d'Environnement pour le Développement des ENR (CEDER) dans la Drôme. Il y a 3 pôles : eco-conso, le programme SLIME et l'espace France-Renov. J'ai une double casquette, je suis à la fois chargée de visites pour le SLIME et à la fois conseillère en rénovation énergétique.

En quoi consiste le programme SLIME ?

C'est un programme CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) porté par le CLER.
Il s'agit d'une méthodologie mise à disposition des collectivités territoriales pour repérer les ménages en situation de précarité énergétique et les accompagner vers des solutions adaptées. En tant que chargée de visite, on a des orientations faites par un travailleur ou travailleuse social-e qui repère un foyer en situation complexe. On nous met en lien. Les causes de la réorientation sont souvent en lien avec des factures énergétiques incomprises par les habitant-es. Le but, c'est de les contacter et d'aller à leur rencontre, à domicile. On essaie de comprendre la cause de leurs difficultés : est-ce un problème d'usages ? de logement ? les deux ? Et c'est souvent les deux...

Qu'avez-vous appris au cours de la formation ?

La formation, c'est 2 fois 2 jours. Le premier jour m'a beaucoup aidée car j'ai pu comprendre la manière dont le SLIME s'incarnait différemment en fonction des territoires. Ensuite, comme les élèves venaient de plusieurs régions, on a pu comparer nos approches.

La formation permet d'avoir un tronc commun à la fois sur les bases de la précarité énergétique et comprendre toutes les étapes par lesquelles on passe pour réaliser un diagnostic socio-technique. On a appris à manipuler les appareils de mesure, comment décortiquer une facture d'électricité, maitriser le logiciel SoliDiag, comprendre les postes de consommation. Bon je débute, je pioche des choses, mais c'est complexe, je n'ai pas encore tous les tenants et les aboutissants.

La formation vous intéresse ? Retrouvez les détails du programme et inscriptions (ici) !

Envie d'en savoir + sur les ressources en lien avec la précarité énergétique en Occitanie ? Retrouvez notre article (ici).


Retrouvez toutesles actualités Enercoop