Enercoop Languedoc-Roussillon

Publié le mercredi 11 mai 2022

Sobriété et circularité / Envie répare des Humains et des machines

ENVIE d’être acteur de l’économie circulaire et sociale sur le territoire

Envie Montpellier a une activité économique, sociale et solidaire sur son territoire. Elle concoure à l’insertion par l'activité, l'accompagnement et la formation professionnelle de personnes en situation de fragilité et rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi.

BONJOUR VIVIANE, AUJOURD'HUI ON SE RENCONTRE POUR PARLER d’ENVIE MONTPELLIER. Alors pour commencer parlons un peu de toi, QUI es-tu ?

Je suis Viviane Radier, j'ai 33 ans et je suis directrice d’ENVIE Montpellier. Je viens du milieu de la coopération internationale. Je me suis engagée dans des ONG françaises et étrangères, en siège ou sur le terrain. Je me suis également engagée dans des projets de développement économique au sein des structures locales. Bref, j’ai une double casquette opérationnelle et stratégique.
Ce qui est important pour moi et le fil rouge de mon parcours, c'est que j'ai toujours cherché à agir en fonction de mes valeurs. Pour moi, le développement économique est intimement lié au social. C’est ce que j’avais en tête en travaillant dans des ONG et que j’ai conservé à mon retour sur Montpellier. Notamment, lorsque j'ai participé au montage de l'Accorderie (sur le modèle des SEL) qui est un réseau d’échanges de services, basée sur une monnaie sociale : « le temps ».


J'ai donc connu le milieu associatif et alternatif à Montpellier. Je m'y suis connectée personnellement et professionnellement. Personnellement avec La Cagette (épicerie coopérative pour laquelle je suis coopératrice) - IES la coopérative régionale de financement de l'ESS, pour laquelle je suis coopératrice et bénévole active dans le réseau local. L'IES est un outil de mobilisation de l'épargne citoyenne qui permet le financement de projets sociaux et locaux On a financé des projets assez emblématiques de la région : EthicableOyas, Halle Tropisme, Fiers de Lettre, Hab FabLa menuiserie collaborative, Vrac de Toulouse... Aller vers une économie plus inclusive et respectueuse de l'humain et de l’environnent, c’est pour moi ce qui fait sens dans mon parcours. Le changement du système ne peut se faire qu'en local, sur les piliers du Développement Durable : emploi durable et solidaire, respect de l'environnement. C'est ce qui m'a amené à m'investir chez ENVIE.

Peux-tu m’en dire plus sur le projet ENVIE ?

Le réseau ENVIE est né à Strasbourg en 1984. Il a été créé par des personnes qui venaient de l'entreprise Darty et des personnes du mouvement Emmaüs. Les uns avaient des machines qu'ils ne pouvaient pas réparer et les autres venant d’Emmaüs avaient des personnes qui devaient être "réparées" avec un besoin d'emploi. Depuis plus de 30 ans : ENVIE répare des machines et des êtres humains.
Aujourd'hui, ENVIE, c’est 52 structures et 2000 salarié·es dont plus de mille en contrat d’insertion.

C’est donc une entreprise d’insertion qui collecte de l'électroménager et le rénove. Principalement du gros électroménager, mais parfois du plus petit. ENVIE Montpellier débute ! Nous fonctionnons sur le même principe que les ressourceries et recycleries, mais on évite de se définir comme tel, car il y a le réseau national des ressourceries et recycleries et ça risque de mettre une confusion. Notre spécificité elle est dans notre expertise sur l’électroménager : on répare, rénove et remet en vente. Bref, sous sommes spécialistes de l'électroménager et on ne fait rien d'autre. 

Comment fonctionne la filière du recyclage de l’électro-ménager ?

La filière dans laquelle on s'inscrit est le D3E Déchet d'équipement électriques et électronique. Cette filière est organisée par les pouvoirs publics. Une directive européenne en 2005/2006 a imposé de gérer les D3E pour diminuer les déchets et leur impact environnemental. Elle impose des objectifs. Et tous les acteurs de cette filière doivent intégrer des éco-organismes qui les organisent. Nous, on est adhérents d’Ecosystem qui, en tant qu'éco-organisme, collecte l'éco-contribution. L’éco-contribution c'est une participation financière du consommateur lors de l’achat d’un équipement neuf qui contribue à l’allongement de la durée de vie des produits et à leur élimination. Elle est incluse dans le prix d’achat. L’éco-organisme collecte l’éco-participation et coordonne la filière, depuis la collecte jusqu’au traitement des déchets. C’est comme cela que nous, ENVIE, nous sommes financés en tant qu’acteurs de la filière du recyclage. Écosystem attribue aussi des "flux de collecte". Concrètement si un électroménager Darty neuf est vendu, lors de la livraison ils proposent de récupérer l'ancien. Au lieu de le mettre au démantèlement, ils l'amènent chez nous à ENVIE Montpellier. C'est nous qui voyons si on peut en faire quelque chose. C'est Ecosystem qui détermine qu'Envie va travailler avec les flux de Darty. De notre côté, notre objectif est de tenir les engagements de reconditionnement qu'on nous fixe. 

Et pour dé-zoomer, ENVIE Occitanie est une association régionale qui a différentes antennes : Aimes, Toulouse ou Limoges. L’association est une référence sur le modèle innovant du recyclage électroménager. En Occitanie, il y avait un trou dans le maillage des ENVIE sur le territoire. Il y avait aussi un manque d'expertise de récupération dans l'électroménager. Un problème d'absorption (petites recycleries). C’est la raison pour laquelle on s’est implanté ici. Nos revenus ? 80% de notre chiffre d'affaires est lié à nos activités. Pour les subventions publiques et les aides, nous les avons surtout eu au démarrage.

Et au niveau de votre équipe, ça marche comment ?

On est une équipe de 13 personnes avec 4 permanent·es : direction, responsable d'exploitation, chef d'atelier et un vendeur magasin. Il y a 9 personnes en insertion, 7 opérateur·rices en électro-ménager qui sont des technicien·nes qui diagnostiquent les appareils, identifient et réparent les pannes), un chauffeur livreur et un cariste (qui gère le flux des machines et les déplace). Les 2 tiers des personnes en insertion sont originaires de la métropole de Montpellier.

On a pour mission de redonner ses lettres de noblesses aux postes de techniciens électro-managers. Fin XXème siècle et début du XXIème siècle, on a vécu dans une dynamique du "tout jetable". Grâce aux lois sur le reçyclage et zéro déchet, ces profils sont à nouveau mis sur le devant de la scène. Et on est fiers d’y participer.


Quelle est votre particularité comme entreprise d’insertion ?

En tant qu'entreprise d’insertion, nous proposons des Contrats à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI) réservés à des personnes au chômage et rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières : demandeurs d'emploi de longue durée, bénéficiaires des minimas sociaux ou RQTH. S’ils cochent l’une de ces cases, ils sont alors éligibles. C'est aussi possible avec des critères cumulables : jeunes de - de 26 ans, pas de formation initiale, habitants Quartiers Prioritaires de la ville, + de 65 ans.

Les salarié⋅es viennent via Pôle emploi, les missions locales, l'APIJE, etc. Ensuite, on passe à la phase recrutement avec comme premiers critères : la motivation à retravailler et la projection dans un projet professionnel. Le contrat salarié en insertion est limité à 24 mois. On travaille aussi à la réinsertion au sens large avec une chargée d’insertion professionnelle : formation future, démarches santé, mobilité, logement,… Nous avons deux axes de travail avec nos salarié⋅es : stabilisation sociale et projection sur un projet professionnel.

Vous êtes implantés sur quel territoire ?

Notre site de 1800 m2 est ouvert depuis le 12 janvier. On est sur Mauguio, on avait besoin d’espace car on a une logistique importante avec nos semi-remorques. Il fallait donc un site qui pouvait accueillir tout ça. La métropole de Montpellier a été très présente pour trouver un site, mais c’est sur l'agglomération du pays de l'or, zone Fréjorgues, que nous l’avons trouvé. Et à plein de niveaux différents, nous avons été très soutenus par les collectivités. Notamment la Région Occitanie, l'ADEME (France Relance), Département Hérault (surtout sur l'action insertion), l'état à travers la DDETS (direction emploi et travail social) pour l'agrément entreprise d'insertion et les aides au poste. C’était un sacré travail collaboratif. ça montre que ce type de structures est attendu, nécessaire et qu’il peut mobiliser largement. Lutter contre le chômage et la précarité en plus d'action environnementale, c’est fédérateur et porteur d’avenir.

Informations pratiques

- Le magasin est ouvert du mardi au samedi de 10h à 18h30.

- Le magasin est accessible à toute personne.

- Achat sur place et service de livraison possible.

- Toutes nos machines sont garanties un an pièces et main d’œuvre.


Pourquoi avoir choisi Enercoop pour votre électricité ?

Tout le site est fourni en électricité par Enercoop le bureau, magasin, atelier, soit 1 800 m² ! Je trouve qu’il faut essayer d'être cohérent au maximum entre ce que l'on fait et ce que l'on prêche. On est une structure de l'ESS et pour nous tant que l'on peut, on soutient des entreprises de l'ESS. Enercoop est à la fois une coopérative et une entreprise solidaire d’utilité sociale. L'important pour nous, c'est d'avoir des modèles qui ne rémunèrent pas des actionnaires. Bien sûr, le modèle associatif ou coopératif ne résout pas tout, mais favorise le cercle vertueux.
À chaque fois que je fais quelque chose, je me pose la question « où va mon argent » ? Et ça change beaucoup de choses. Si je sais que ce que j'achète retourne dans la structure, alors cela me rassure. Cela drive à titre personnel mon engagement. Et pour l'entreprise, c'est ça aussi. On est bénéficiaire, mais tout le bénéfice est réinvesti dans le projet. Cela explique pourquoi ENVIE Occitanie a eu l'argent pour essaimer à Montpellier. Et pour Enercoop, c’est pareil, je sais que si le fournisseur est bénéficiaire, il va réinvestir dans le projet.

Évidement ce n'est pas neutre le choix Enercoop, c'est un surcoût, ce n'est pas une évidence pour tout le monde au niveau économique. Mais chez ENVIE Montpellier, on a fait ce choix que l'on ne regrette pas, car on va au bout de la démarche. Ce sont donc nos valeurs environnementales et sociales qui sont portées jusque dans nos "envies" de fourniture d'énergie. Mais aussi avec d'autres entreprises pour d’autres domaines avec qui on travaille par exemple le service de nettoyage . Cependant, il y a en a d’autres ou on a encore peu de choix comme pour les pièces détachées, mais on se questionne. À titre individuel, on fait ces choix-là, et donc on veut aussi faire ça à titre professionnel.

Comment tu vois l'avenir du métier du recyclage ?

Les recycleries et ressourceries sont en plein boom, ça ne va faire que prendre de l'ampleur. C’est un gros défi pour nous et ENVIE, absorber le flux et la demande qui va augmenter. Je pense qu'il faut faire de la communication, les consommateurs vont vers cela. C’est très positif, car cela montre que sur le territoire, l'entreprise a de l'avenir. Et au-delà de ça, actuellement, ENVIE Montpellier se porte bien. Les produits que l’on propose sont compétitifs. Ils sont moins chers de 30 à 60% par rapport à la grande distribution ! Ils sont donc accessibles à tout le monde. De plus, nous permettons de faire un achat responsable, plus sobre ... Oui, car notre offre permet au consommateur de consommer moins, éviter l'obsolescence programmée et réduire alors ses déchets. On n'est pas dans une logique de produit que l'on veut changer tous les ans ou tous les deux ans. Penser la réparation avant l'achat d'une nouvelle machine, c'est un changement de paradigme et on met tout en place pour donner la confiance en proposant des services compétitifs à la grande distribution.

Vous souhaitez en savoir davantage sur ENVIE MONTPELLIER ? Alors rendez-vous sur leurs espaces numériques : Site internet et Facebook !

Pour participer au concours des 10 ans de la coopérative Enercoop Languedoc-Roussillon et tenter de gagner un appareil de petit électroménager au choix (par exemple : fer à repasyser, gaufrier, rice cooker, blender,... en fonction des stocks) , ça se passe sur l'Instagram d'Enercoop Languedoc-Roussillonnotre Facebook ou pour celles et ceux qui n'utilisent pas les réseaux sociaux, envoyez-nous un mail en mentionnant dans l'objet « Concours x Envie » à evenements@languedoc.enercoop.fr !

Retrouvez toutesles actualités Enercoop