espace client icon icon main nav caret FAQ
Je choisis Enercoop

A la rencontre de la coopérative espagnole Som Energia

En ce moment Enercoop vous parle d'Europe, car si la transition énergétique a besoin de se construire au niveau local, il est également indispensable de penser à sa construction au niveau européen. Découvrez ainsi une série inédite d'interviews de nos collaborateurs coopératifs au niveau européen. Aujourd'hui, direction l'Espagne, pour rencontrer la coopérative Som Energia avec Nuri Palmada.

Bonjour Nuri, comment va votre coopérative ?

Bonjour ! Je vais assez bien malgré les circonstances si particulières auxquelles nous sommes confrontés. Som Energia est une REScoop (REScoop = Coopérative d’énergie renouvelable - Renewable Energy Sources Cooperative en anglais) espagnole née en 2010 et compte aujourd'hui plus de 65 000 sociétaires et 100 000 consommateurs d'électricité. Nous sommes une coopérative de fourniture d’électricité. Nos activités se concentrent principalement sur la commercialisation et la production d'électricité renouvelable. Notre objectif principal est d’avoir un impact réel en faveur de la transition énergétique en encourageant notamment la participation et la mobilisation des citoyens avec nos sociétaires. Certains d'entre eux, s'organisent d’ailleurs en groupes locaux et militent en faveur de la transition énergétique et sociale.

Sur quels sujets travaillez-vous actuellement ?

Je suis responsable des activités de production d’énergie renouvelable à Som Energia. Ces dernières années, nous avons investi environ 13M € dans différents projets de production d’énergie renouvelable (photovoltaïque, petite hydro et biogaz). Ce montant provient à 100% de nos sociétaires. En février dernier, nous avons fait un appel à capital de 5 millions d'euros auprès de nos sociétaires et l’objectif a été atteint en seulement 10 heures ! Environ 1.700 sociétaires ont participé avec un apport moyen de 5.000 euros.
Nous installons actuellement une nouvelle centrale photovoltaïque de 4MW à Grenade et travaillons également sur l’obtention de permis de construire pour 2 projets éoliens que nous espérons pouvoir commencer à construire en 2021 et 2022.
Notre principale priorité aujourd’hui est d’avoir un réel impact au niveau local à travers nos projets. Nos sociétaires sont déjà répartis partout en Espagne, mais nous souhaitons faire en sorte que les communautés locales soient davantage impliquées dans nos projets de production. Nous étudions également la meilleure façon pour nous de soutenir et de promouvoir les communautés énergétiques en Espagne.



A Enercoop, nous travaillons actuellement sur la transposition des nouvelles définitions européennes des communautés énergétiques en droit français car nous espérons que cela contribuera à une transition énergétique plus citoyenne, nécessaire pour surmonter une partie des défis auxquels nos sociétés sont confrontées aujourd'hui.

Pensez-vous que les communautés énergétiques font partie de la solution pour avoir des sociétés plus résilientes dans un monde post-crise sanitaire ?

Les communautés énergétiques contribueront à diversifier les modèles de production, de distribution et de fourniture d’énergie entre différentes parties du territoire et entre différents types de consommateurs qui deviendront des prosommateurs1 et des citoyens engagés. Alors oui ! Les communautés énergétiques ont un grand rôle à jouer dans cette dynamique, notamment dans un monde post-crise sanitaire, où l'accès aux ressources doit être le plus local possible afin de les sécuriser et de réduire notre dépendance vis-à-vis des ressources extérieures. Sinon, nous courons le risque de concentrer la production, la distribution et la fourniture d'énergie entre les mains de quelques uns et dans certaines zones géographiques, ce qui est en soi un modèle moins résilient.



Et si oui, pensez-vous que les récentes directives européennes pourraient vraiment accélérer leur développement dans votre pays ?

Les récentes directives sont cruciales afin d’accélérer ce développement, mais nous devons être très vigilants quant au processus de transposition de ces textes. Dans la première phase de mise en œuvre, les communautés énergétiques auront besoin d'un soutien financier et technique pour se multiplier sur le territoire, sinon la valorisation de ce modèle durable (d'un point de vue environnemental, social et économique) ne sera pas possible.


Suivez leur actualité sur leur site internet, leur page Facebook, leur compte Twitter et leur chaine Youtube.


1. « Prosumers » en anglais, se réfère aux citoyens particuliers, entreprises locales ou coopératives qui produisent et consomment de l’énergie. Vient de la contraction des termes de producteur et consommateur.