espace client icon icon main nav caret FAQ
Je choisis Enercoop

Le virage d’Enercoop vers l’éolien citoyen

Depuis le 1er janvier 2020, la coopérative Enercoop a accueilli de nombreux nouveaux producteurs d’électricité renouvelable. Parmi eux, les parcs éoliens transforment notre mix énergétique.

En 2020, la diversification des sources de production de la coopérative s’accélère ! L’éolien, qui ne représentait encore que 12 % de son approvisionnement en 2019 pourrait monter à 55%. Zoom sur les parcs d’Ablaincourt et de l’Hyrôme, représentatifs de cette mutation.

Ablaincourt, ce sont 10 éoliennes exploitées par VALOREM, dans la Somme (Hauts-de-France) qui ont commencé à injecter leur électricité dans le réseau en janvier 2020. Chaque année, le parc produira 120 GWh, achetés par Enercoop ! Ici, une vidéo de présentation de ce parc.


Il s’agit du premier parc avec lequel nous avons signé un contrat destiné aux parcs d’énergie renouvelable bénéficiant du complément de rémunération, un mécanisme d’aide mis en place par l’État. Ainsi, d’un côté le producteur est rémunéré par Enercoop, et de l’autre, il reçoit un complément public.

Ce type de contrat nous permet aujourd’hui d’accueillir d’autres parcs éoliens, photovoltaïques et biomasse afin de diversifier nos sources de production. Nous remercions donc le parc d’Ablaincourt d’avoir été le premier, autrement dit, d’avoir essuyé les plâtres de la mise en place de cette nouveauté !

« Ablaincourt Énergies est notre parc éolien le plus puissant en France. Varolem est fier de vendre l’électricité qu’il produit à Enercoop, dont nous partageons l’engagement dans la transition énergétique. Ce type de contrat représente l’avenir de nombreux projets et affirme notre groupe comme un opérateur responsable et actif. Le développement des circuits courts entre les moyens de production et la revente au consommateur final est une demande régulière des riverains des parcs en énergies renouvelable » déclare Jean-Yves Grandidier, président-fondateur du Groupe Valorem.

Le parc de l’Hyrôme : le complément de rémunération au service de la réappropriation citoyenne et de l’additionnalité

Acheter de l’électricité aux parcs bénéficiant de ce soutien public est un pas en avant qui permet à Enercoop de renforcer son impact pour une transition énergétique citoyenne et verte. Preuve avec le parc de l’Hyrôme auquel Enercoop achète l’électricité depuis le mois de juillet 2020 et dont nous parlions déjà l’année dernière !

Les 5 éoliennes du parc produisent annuellement près de 32 GWh, l’équivalent de la consommation de 27 700 personnes, dans le Maine et Loire, à Chemillé-en-Anjou. Le projet est possédé pour moitié par des acteurs du territoire (Mauges Communauté et Alter Energie), et pour moitié par plus de 350 citoyens·ennes réunis·es dans la société Cit’Eole Hyrôme et le mouvement Énergie Partagée.

Enfin, au-delà du complément de rémunération qui est versé par l’État, Enercoop complète la rémunération du producteur avec une prime de 1€/MWh, dont la moitié doit être fléchée vers des actions spécifiques de pédagogie, de prévention écologique ou de lutte contre la précarité énergétique. Dans le cas du parc de l’Hyrôme, cette prime sera d’abord fléchée vers l’organisation de la cérémonie officielle d’inauguration du parc qui aura lieu le 26 septembre 2020. Pour les années suivant, la prime servira à « employer une personne pour mener des actions de sensibilisation dans les écoles ».

Côté Enercoop, ce modèle de contrat est ancré dans nos pratiques, et les prochains parcs nous rejoignant via ce mécanisme devront compter au moins 40 % de participation citoyenne. Diversification, réappropriation citoyenne, retombées locales… Ces nouveaux producteurs renforcent la transition énergétique à la sauce Enercoop !