espace client icon icon main nav caret FAQ
Je choisis Enercoop

15 ans d’Enercoop – 15 producteurs qui façonnent notre approvisionnement

En 2020, Enercoop s’approvisionne directement en électricité renouvelable auprès de plus de 300 producteurs·trices ! Il y a les anciens et les nouveaux, les petits et les plus grands, les citoyens, les collectivités et les professionnels indépendants ! Dans cet article, nous zoomons sur 15 d’entre eux pour retracer l’histoire de l’approvisionnement d’Enercoop !

La genèse du projet

1 - Bassam OUAIDA, premier producteur Enercoop

Le 10 août 2006 dans l’Ain, M. OUAIDA signe avec Enercoop, pour revendre l’électricité produite par ses panneaux solaires à la coopérative et « montrer qu’un autre schéma que la vente à EDF est possible, pour faire un acte militant ». 14 ans plus tard, ses 3 kW produisent toujours et M. OUAIDA nous dit « qu’Enercoop doit aller encore plus loin dans l’amont, et encourager les nouveaux sites de production ». C’est entendu, et ça tombe bien, c’est ce que nous faisons !

2 - Marie-Colette ROUX, première productrice

Habituée des podiums, Marie-Colette ROUX a été «la première femme architecte libérale du Limousin et elle est pionnière de la construction en paille». Elle est aussi notre première productrice ! Comme Bassam OUAIDA, elle nous a rejoint en 2006. 10 ans plus tard, en 2016, Marie-Colette ROUX a surpris les salariés d’Enercoop en baissant d’elle-même son prix de vente de l’électricité car « il lui semblait trop élevé par rapport au vrai prix de l’électricité photovoltaïque » !

3 – La centrale de Neste : une première centrale hydroélectrique

« Je suis là depuis le début. Je connais les gens qui sont à l’origine d’Enercoop, Julien Noé et Patrick Behm, mais les nouveaux, je ne les connais pas ». Et pourtant, de l’autre côté, les gens sont nombreux à connaître Christian Peyres, son enthousiasme et son attachement au projet, dont la centrale de Neste produit depuis 2007. Longtemps, elle a été la plus grande centrale de nos producteurs (235 kW, produisant près d’1 GWh/an) ! A l’été 2020, Ce producteur part en retraite pour « retourner en Bretagne, la région de ma jeunesse ». Merci à vous pour nous avoir permis de fournir dès le début un grand nombre de personnes en électricité renouvelable !


Le tournant de l’année 2012

4 – La microcentrale Curie : au début du « contrat direct »

L’année 2012 marque un véritable tournant dans l’histoire d’Enercoop ! La coopérative y lance sa première grande grande campagne d’approvisionnement, tournée vers l’hydroélectricité, pour aller acheter de l’électricité et la garantie d’origine associée : « le contrat direct » est né !

Le premier d’entre eux est signé avec Madame et Monsieur Carrère. Leur installation hydroélectrique, la microcentrale Curie, de 105 kW est située à Trie sur Baïse et produit prêt de 500 MWh/an !


Les collectivités

5 - Notre première collectivité : le Pont de l’Arn

Les collectivités locales occupent une place importante dans le projet Enercoop, car elles participent activement à la réappropriation locale des questions énergétiques ! La première d’entre elles à avoir signé avec Enercoop est le Bout-du-Pont de L’Arn, située au bout de la Montagne Noire dans le Tarn ! Ainsi, depuis 2012, la centrale de Sarnarié produit près de 2 GWh chaque année pour Enercoop. Et la collectivité fait bien plus : en 2018, Enercoop Midi-Pyrénées a eu la chance d’aller visiter ce coin de paradis et cette centrale ! A l’époque, ils ont gentiment écrit un bel article pour retracer cette aventure !

6 - Loos en Gohelle : architecture et transition

Quasiment au même moment, de l’autre côté du pays, une autre commune emblématique pour la transition énergétique rejoint le réseau de producteurs d’Enercoop. Il s’agit de Loos en Gohelle, dans le Pas-de Calais. Depuis des années, la ville se démarque par son statut de Ville Pilote du Développement Durable et son plan d’action pour un modèle durable et résilient.
En 2012, profitant de la rénovation de la toiture de l’église Saint Vaast, la ville l’équipe de 200 m² de panneaux photovoltaïques. Cette installation, alliance de tradition et de moderne est un exemple parfait d’une intégration paysagère parfaitement réussie.

7 - Muttersholtz : trois sites de production en activité

Enfin, difficile de faire l’impasse sur Muttersholtz lorsque nous parlons des collectivités emblématiques. A la fois cliente et productrice, cette municipalité du Bas-Rhin revend à Enercoop la production de 2 centrales photovoltaïques et d’une centrale hydroélectrique ! Élue Capitale de la Biodiversité 2017, cette petite ville est bien connue dans les milieux écologiques pour son engagement envers un modèle de transition énergétique territoriale et citoyenne.


Des petits et des gros producteurs

8 – Energéthique 04 : le modèle du petit producteur citoyen

Pendant très longtemps, l’approvisionnement d’Enercoop s’est appuyé sur un réseau de « petits » producteurs et ces derniers représentent encore la majorité de nos sites de production. Finalement, un petit producteur, qu’est-ce que c’est ? Réponse avec Energ’Ethique 04 !

Cette SCIC a été le premier producteur d’Enercoop PACA faisant même partie du Conseil d’Administration de la coopérative. Grâce à elle, une petite installation photovoltaïque a vu le jour sur la toiture de l’école de Gaubert en 2013. Ce sont donc 5 kW qui produisent 7 MWh/an grâce aux rayons du soleil. Et en 2018, Energ’éthique 04 ajoute une nouvelle installation photovoltaïque de 9 kW au périmètre d’Enercoop, située à Moustiers-Sainte-Marie, !

Enfin, Energ’éthique 04 est sur de nombreux autres fronts : lutte contre la précarité énergétique, auto réhabilitation, incubation de projets citoyens car « tout le monde peut jouer un rôle ». Des citoyens ultra motivés qui se réunissent pour agir au quotidien pour une transition locale et sociale, c’est bien là, l’exemple parfait des producteurs qui font la colonne vertébrale du projet Enercoop.

9 - Franck Adisson : administrateur et gros producteur de la coopérative.

Mais alors, s’il y a des petits producteurs, y’en a-t-il des gros ? Oui, et l’un d’entre eux a joué un rôle prépondérant chez Enercoop : Frank Adisson, l’un des principaux fondateurs de la société Nouvelles Energies Hydrauliques, leader national de l’hydroélectricité indépendante.

De 2016 à 2019, la centrale de Pinsot, gérée par ASCO Energie, une filiale de NEH a produit 130 GWh pour Enercoop ! Et Frank Adisson a représenté le collège « Producteurs » au Conseil d’Administration d’Enercoop où il a été marqué par « la culture du consensus, du dialogue permanent et de la gouvernance partagée ».

Et en 2017, 30 sociétaires ont eu la chance d’aller visiter Pinsot et découvrir comment fonctionne une centrale hydroélectrique. Leur périple est raconté ici !

Une multitude de contrats pour accueillir de nombreux projets emblématiques

10 – La révolution de l’obligation d’achat et la Biocoop du Mantois.

En 2016, le monde de l’électricité renouvelable connaît une petite révolution : EDF perd le monopole de l’achat de l’électricité renouvelable bénéficiant du soutien public. Enercoop peut désormais acheter l’électricité auprès de petits producteurs via ce mécanisme, ce qui nous permet d’accueillir de nombreux nouveaux projets, majoritairement citoyens, chaque année.

Le premier d’entre eux est la Biocoop du Mantois, dans le 78 ! Il s’agit de 52 kW de photovoltaïque en toiture, qui produisent 60 MWh/an ! L’installation a par ailleurs bénéficié de l’investissement citoyen via Énergie Partagée et fait appel à la Nef pour boucler son financement.

Biocoop, Energie Partagée, La Nef et Enercoop : le quatuor de choc des modèles alternatifs réunis pour cette révolution du monde de l’électricité ! Il fallait en parler dans cet article !

11 – Un soutien actif aux projets exemplaires. Le cas d’1,2,3 Soleil

Acheter de l’électricité à des installations existantes dans une dynamique de circuit court, c’est bien ! Contribuer à l’accélération de la transition énergétique, c’est très bien ! Et accompagner la création de sites de production qui sont socialement et écologiquement exemplaires c’est l’idéal ! Chaque année, Enercoop soutient la sortie de terre de projets grâce à un tarif d’achat dédié, bien supérieur aux prix du marché. Le parc photovoltaïque 1,2,3 Soleil fait partie de ces fers de lance de la transition !
Mise en service en 2017, cette installation de 250 kW est le premier parc solaire 100 % citoyen de France : portée par une association citoyenne, initiée par la commune, et accompagnée par Energie Partagée, son objectif est de rendre la ville de Luc-sur-Aude autonome énergétiquement.

12 – Les Ailes des Crềtes : quand Enercoop intervient dès le financement

En tant que fournisseur, Enercoop achète de l’électricité auprès de parcs renouvelables. Et il arrive parfois que la coopérative investisse directement dans les parcs ! Elle devient alors productrice ! Cette aventure a été tentée pour la première fois en Ardennes, par Enercoop Nord Est.

En 2014, les travaux du parc éolien des Ailes des Crêtes commencent à Chagny et Bouvellement. Trois éoliennes de 800 kW chacune sont construites et mises en service en 2016, pour un coût total de 3,6 millions d’euros. Et pour la première fois, Enercoop Nord Est participe directement au financement à hauteur de 300 000 euros ! Hors apport bancaire, le reste du financement est intégralement citoyen. Tous les détails du montage de ce beau projet sont à découvrir ici !

Enfin un point particulier de ce parc : une des éoliennes appartient aux enfants ! Découvrez-en plus avec Energie Partagée.

13 – Le parc de l’Hyrôme : additionnalité et complément de rémunération

Le réseau Enercoop s’agrandit, le nombre de clients augmente et le paysage énergétique français évolue. De grands parcs photovoltaïques et éoliens sortent de terre en France en bénéficiant d’un mécanisme d’aide venant de l’État, appelé le Complément de Rémunération.

En 2019, Enercoop imagine un nouveau modèle de contrat, qui permet de s’approvisionner auprès de ces parcs ! Non seulement nous leur achetons l’électricité, mais en plus nous leur versons une prime dont une partie doit être fléchée vers des actions dédiées à la Transition Energétique. Le parc de l’Hyrôme est le premier parc 100 % citoyen avec lequel ce contrat est mise en place. La prime sera utilisée pour « des actions de découverte » en 2020, puis, à partir de 2021, «à des actions de sensibilisation dans les écoles ». Par ailleurs, le parc servira à développer une offre de fourniture spécifique, réservée aux habitants proches du site !


Les Nouveautés 2020 !

14 – Bégawatts : le projet citoyen le plus emblématique de France rejoint Enercoop

Nous avons entamé l’année 2020 avec une excellente nouvelle : le projet éolien Bégawatts, initié en 2002 et sorti de terre en 2014, nous a rejoint ! Le projet citoyen le plus emblématique de France est constitué de 4 éoliennes, produisant 17 600 MWh/an, soit la consommation de 6 300 habitants. A lui seul, ce parc représente la consommation de 3 % de nos consommateurs !

Ce projet a d’ailleurs poussé les acteurs citoyens de la transition énergétique à créer Energie Partagée en 2010. Aujourd’hui encore, il reste un excellent exemple de mobilisation citoyenne pour des retombées économiques sur le territoire et une gouvernance locale.

15 – Les sites de demain !

15 ans d’histoire, c’est l’occasion de regarder le passé, mais aussi d’imaginer l’avenir ! En 2020, Enercoop prend un virage dans son approvisionnement. En effet, notre volonté est d’accélérer rapidement nos efforts pour accompagner de nouveaux projets à sortir de terre.

Citoyens, à impact maîtrisé et dont le prix de l’électricité serait décorrélé des coûts du marché et refléterait mieux les coûts réels de production, tels sont les parcs que nous aimerions voir émerger. La construction du premier parc d’envergure répondant à cette vision devrait commencer en automne. Et nous nous fixons l’objectif que ces parcs représentent 50 % de notre approvisionnement en 2030 ! Rendez-vous pour nos 25 ans pour faire le bilan.