espace client icon icon main nav caret FAQ
Je choisis Enercoop

Prendre son poste à distance : témoignages de 3 collaborateurs Enercoop

Commencer un nouveau travail n'est pas forcément simple, mais 2020 a réussi à rendre la tache encore plus ardue. 3 de nos collaborateurs fraichement arrivé.e.s chez Enercoop racontent leur arrivée... à distance !

Anne, Clotilde et Hugo ont tous les trois commencé à travailler pour Enercoop de chez eux. Ils reviennent sur leur arrivée dans les équipes.

Aviez-vous des appréhensions avant votre arrivée ?

Hugo : Je n'avais pas vraiment d'appréhensions. Je me disais que l'intégration serait sûrement un peu spéciale mais je crois qu'après le confinement je m'étais habitué à communiquer via visio et même à rencontrer des gens comme ça, que ce soit via des entretiens ou dans le cadre privé. Je me disais aussi que ça me permettrait de ne avoir à retenir 100 prénoms la première semaine donc de ce côté là c'était plutôt rassurant !

Clotilde : Pas vraiment, non. Enfin je me demandais comment j'allais supporter le télétravail car j'ai beaucoup besoin de relations sociales avec mes collègues au quotidien pour me sentir bien dans ma vie pro, mais ça n'était pas tellement en lien avec le fait que c'était pour un nouveau poste que j'allais télétravailler.

Anne : Je suis arrivée le 11 mai au sein du Service Relation Client.e.s. Bien sûr, j’avais des appréhensions avant mon arrivée. En plein confinement, changer de job, c’était pas facile à pressentir. Aux conditions exceptionnelles liées au Covid, il s’ajoutait d’autres interrogations, est- ce que je serais vraiment capable de m’adapter au fonctionnement d’une SCIC, moi qui avait toujours travaillé dans des ‘grosses’ entreprises aux modèles ‘standard’ de management. Mais, c’était la durée dans le temps du télétravail généralisé que j’appréhendais le plus. Combien de temps j’allais devoir rester enfermée avant de rencontrer mes collègues en « vrai ». Comment tisser du lien à distance ?

Qu'est-ce qui a été mis en place à votre arrivée pour faciliter votre intégration ?

Hugo : En amont de mon arrivée, ma future équipe ainsi que les RH m'ont transmis les informations nécessaires à la récupération de mon matériel dans les locaux et j'ai eu dans la foulée une personne des SI au téléphone pour finaliser la configuration de mon PC et m'expliquer le fonctionnement de certains outils utilisés en interne. J'avais aussi reçu des ressources sur le fonctionnement du marché de l'électricité et celui d'Enercoop pour commencer à me familiariser avec ce nouvel environnement.

J'ai ensuite rapidement rencontré les membres de mon équipe durant la première semaine semaine, d'abord en visio puis nous avons passé un après-midi en extérieur en fin de semaine afin de se voir physiquement, ce qui a vraiment fait la différence ! J'ai par ailleurs passé beaucoup de temps en visio avec la personne avec qui j'allais travailler le plus, nous avions à minima un point prévu par jour, mais dans les faits nous avons passé environ 50% des journées à travailler ensemble en visio, l'idée étant de faire comme si nous étions sur des bureaux côte à côté. Le reste de l'équipe était aussi très disponible, par chat ou pour des appels.

Enfin, beaucoup de ressources avaient été centralisées à mon arrivée afin de me donner un maximum d'autonomie pour découvrir Enercoop, ses métiers son organisation etc et ont été accompagnées de réunions avec des personnes qui m'ont présenté leur travail, leurs outils et les différents métiers.

Clotilde : Au pôle énergie, nous avons des parrains/marraines spécifiques en plus des parrains/marraines Enercoop, ça m'a pas mal aidée car ça m'a permis d'avoir des échanges informelles très sympa avec Valentine, qui en plus connaissait bien le pôle et la coopérative. En plus, les "petits dej", qui ont normalement lieu au bureau, ont été maintenus en visio, et ça c'était vraiment cool.

Anne : La semaine précédente, j’étais venue sur le site chercher mon matériel avec mon autorisation de sortie. Le SI avait fait le nécessaire pour que le jour J mon pc soit opérationnel. Lors de ma première semaine, on m’a même consacré du temps pour me présenter les particularités des outils d’ Enercoop. Donc, le 11 mai, j'étais prête pour commencer ma nouvelle vie pro.

Le responsable du Service Client.e.s, Nicolas, qui avait tout prévu, un planning de rencontres, un suivi quotidien dans la prise en main de mon nouveau poste. Il m’a dédié beaucoup de temps en plus de ses tâches quotidiennes, je l’en remercie. Et, j’ai eu un parrain. On ne s’est pas beaucoup vu, c’est vrai, mais je sais que si j’ai un doute ou besoin de parler, il est là et ça, c’est juste très confortable.

Comment vous sentez-vous aujourd'hui au sein de votre équipe ?

Hugo : Très bien. Les membres de l'équipe ont fait preuve de beaucoup de bienveillance et se sont rendus disponibles de puis le début et je m'entends bien avec eux. Nous avons eu l'occasion de se revoir physiquement à quelques reprises ce qui, même si ce n'est qu'un déjeuner, fait finalement une grande différence dans le sentiment d'intégration.

Clotilde : Bien bien bien. C'est vrai que le retour au bureau a bien aidé, car à distance, même avec des collègues hyper sympas et dispos, c'est difficile de créer du lien. Mais après quelques apéros sur les quais, un Enercamping, et plusieurs jours au bureau avec pas mal de monde, le lien s'est vraiment créé. :)

Anne : Je me sens vraiment pas trop mal au sein de mon équipe, j'essaie d'aller régulièrement, depuis que c'est autorisé, dans les locaux pour rencontre les différent.e.s chargé.e.s de clientèle en "vrai" et apprendre à les connaître.

Avez-vous rencontré des difficultés particulières ? Au contraire avez-vous été positivement surpris⋅e⋅s ?

Hugo : La principale difficulté que j'ai rencontrée a été de bien comprendre le métier de certaines personnes qui travaillent dans d'autres pôles. Le fait de pas croiser les gens à la machine à café ou au déjeuner complexifie un peu la transmission d'information avec les personnes plus "éloignées", c'est pourquoi suite à mon rapport d'étonnement nous avons demandé aux personnes concernées de nous présenter leur poste, ce qui a été très utile.

Pour conclure, même si je n'avais pas vraiment de doutes sur le fait que ça se passerait bien, j'ai été assez surpris de facilement réussir à prendre mes marques et à me sentir à l'aise et intégré malgré la distance !

Clotilde : Comme je disais, quelques difficultés oui. Car j'ai vraiment besoin de lien social dans mon travail, et qu'à distance c'était zéro au début. Et toute la phase d'observation à la prise de poste, pour comprendre le "ton" à adopter, voir comment les gens fonctionnent, et puis entendre les conversations et discussions des autres pour apprendre des choses au fil de l'eau et bien ça n'est pas possible. Et ça c'est difficile. En plus je suis arrivée dans une période sans ma référente (Clémentine) donc les process ont aussi changé, ce qui n'a pas aidé je pense à ce que les choses soient claires. Disons que ça a rallongé le temps d'intégration significativement, mais maintenant tout roule !

Anne : Je me suis sentie vraiment accompagnée pendant ces premiers mois. Je peux compter également sur des collègues proches qui sont très prévenants à mon égard.